Menu
Accueil Activités Projets Thèmes Contact

PV160 - 2011_2013 - Surélévation immeuble de logement à Ivry - 94

laboratoire architectural : création de logement en surélévation dans la ville dense - Ivry-sur-Seine - Ile-de-France

Maître d'ouvrage : Privé

Programme : Surélévation d'un immeuble XIXème siècle en charpente bois

Équipe : Philippe Villien architecte urbaniste

Partenaires : BET Buchet Structure - Fiabitat Thermique BBC

Mission : maitrise d'oeuvre mission complète avec suivi de chantier - en cours

Surface : 110 m2 environ de plancher

Coût : 165 000 euros travaux pour un plateau nu à l'intérieur (échafaudage, démolition toiture existante, reprise béton armé, structure charpente bois, couverture zinc, menuiserie extérieure, isolation, sol reprise structure et sol couche brute, branchements en

Le projet crée un grand appartement de 110 m2, au 4e étage de l’immeuble placé au 75 avenue Maurice Thorez à Ivry-sur-Seine. Une vue magnifique sur la vallée de la Seine est valorisé pleinement par la nouvelle enveloppe du projet, largement ouverte côté grand paysage. Du côté de ces vues lointaines et d'ampleur géographique la surélévation est cadrées par deux larges baies inspirées des ateliers d'artistes. Du côté de la rue la toiture est comme plissée, assemblant des baies de tailles adaptées aux usages intérieurs et entrant en résonance avec la grille des baies existantes des étages inférieurs. L'avis favorable de l'Architecte des Bâtiments de France a notamment porté sur cette composition subtile des reprises des rythmes entre l'ancienne partie de l'édifice et la nouvelle en surélévation.

Aspects exemplaires du projet
Il s'agit d'un projet complexe par l'assemblage de contraintes cumulées. Ceci explique aisément la rareté des surélévations urbaines, pourtant absolument nécessaires pour optimiser la ville dense et ses services.
Ainsi les contraintes sont tout à la fois humaines, juridiques, techniques et financières.

Contraintes humaines car le chantier est en site occupé, avec l'accompagnement que cela demande (préventions des nuisances de chantier par l'amplification de la préfabrication, type d'échafaudage adapté, etc.).
Contraintes juridiques de la copropriété, des règles d'urbanisme sévères, secteur avec contraintes des Monuments Historiques (co-visibilité avec un monument historique donc avis conforme de l'Architecte des Bâtiments de France). Le projet a demandé l'accord des copropriétaires et une redistribution des millièmes affectés à chaque lot de l'immeuble.
Le Permis de Construire a été déposé 2 fois afin d'affiner la composition des façades avec les rythmes des percements de l'existant.
Contraintes techniques : il s'agit de ne pas engendrer de nouveaux efforts dans la structure de l'immeuble, ce qui est rendu possible grâce au choix d'une charpente en bois et par des renforts de chainage en béton armé. Des sondages de sols ont balisé les risques de présences de carrières souterraines dans ce secteur. des sondages de structure et de composition du plancher ont été nécessaire.
Contraintes de mise en oeuvre avec un échafaudage parapluie permettant de sécuriser le chantier de déconstruction et de charpente couverture, réalisés ainsi complètement à l'abri. En fumisterie un repérage précis des gaines existantes et la nécessité de leur conservation a demandé une enquête dans chaque appartement de l'immeuble.
Contraintes financières : l'étude du projet de surélévation demande une adaptation patiente du budget en fonction des études complémentaires de relevés, de diagnostics, principalement jusqu'à la contractualisation avec les entreprises qui réalisent, au fur et à mesure des études de plus en plus techniques du projet.

Principes généraux de la mise en oeuvre :
Les principes généraux de la construction en surélévation sont les suivants:
1. Structure
La structure du projet est une ossature légère en bois. Le but est de ne pas augmenter le poids de la toiture
comparativement à celle existante. L’ingénieur structure Buchet a validé la conception de cette structure.
2. Couverture
L’ensemble de la toiture est recouverte de zinc naturel. Ce matériau de couverture est choisi pour son entretien
minimal et sa plus grande durée de vie comparativement à la toiture en tuiles existantes.
3. Isolation phonique et thermique
Le projet est confortablement isolé. Sa consommation d’énergie est maîtrisée. Une étude spécifique a été faite
pour optimiser les dépenses énergétiques par Fiabitat.
4. Délais de chantier
La charpente en bois est préfabriquée en atelier.
Le temps de chantier est donc considérablement réduit (6 mois au total pour un plateau nu).
5. Entreprises
Des entreprises de savoir-faire spécialisées dans le domaine de la surélévation ont été consultées et sélectionnées.
6. Assurances
La maîtrise d’oeuvre et les entreprises sont assurées en garantie décennale. La maîtrise d'ouvrage s'assure en Dommage Ouvrage.

Voir aussi :

Activités : th2

Thème majeur : pli,préfabrication,bois,zinc,panorama

Famille : logement

Échelle : S

facebook Linkedin Viadeo