Menu
Accueil Activités Projets Thèmes Contact

PV122 - 2008_2011 - Maison Cressot Gonon à Antony - 91

laboratoire architectural : insertion écologique d'extension de maison dans le pavillonnaire - Antony - Ile-de-France

Maître d'ouvrage : privé

Programme : Extension d'une maison de ville existante en meulière début de siècle par un séjour et une chambre et salle de bains à l'étage + 73 m2

Équipe : Philippe Villien, Architecte et Delphine Désert Architecte DPLG - junior architecte - puis avec Atelier A+I Architectes

Partenaires : Atelier A+I Architectes

Mission : Complète avec opc - réalisé

Surface : extension 73 m2

Coût : 145 000 euros

Maison écologique : toiture plantée, façade et ossature bois, poêle à bois, ...
Cible projet : budget maîtrisé : 145 000 euros et pas un de plus, du programme à la réalisation.
Certes le délai de réalisation en a été impacté : durée du chantier plus longue due à des défaillances d'entreprises, qui ont été remplacé sans surcout.
Un contexte très contraint
Le projet à optimiser le volume construit en fonction des règles d'urbanisme du PLU d'Antony. L'adossement à l'héberge du voisin s'est fait avec la prise en compte précise des ouvertures existantes dans le pignon. Le raccord avec la construction existante se situe juste sous la toiture existante ce qui engendre des détails d'une grande précision. La construction d'un nouvel accès à la cave a permis de régler les infiltrations récurrentes.

Globalement le programme est celui d'une actualisation : cette maison de famille doit devenir enfin celle d'un couple avec un enfant. La maison construite par le grand-père avec les critères de l'époque a besoin pour être pérennisée dans le patrimoine de la famille d'être assumée en tant que tel en la ramenant dans les pratiques et l'esthétique de notre XIX siècle. Nous avons associé franchement une architecture contemporaine à l'ancienne maison.
Cette maison devient contemporaine par l'expression de son enveloppe simple mais sophistiquée : une découpe savante sur l'angle principal avec une baie généreuse confère au volume une force décuplée.
Les matières de l'extension sont assorties entre elles et entrent en correspondance avec celles de la maison d'origine. Ainsi les briques en soubassement et en décor ponctuel, l'enduit existant en crépi homogène, les tuiles de rives en terre cuite au dessin fort élégant, tous ces matériaux traditionnels ont été mis en oeuvre avec finesse au début du XXème siècle.
Ces matériaux sont soulignés par les choix de ce début du XXIème siècle : un bardage bois vertical avec un rythme irrégulier, en contraste avec les menuiseries grises fines et efficientes, une toiture végétalisme avec une végétation rase et persistante, avec des sédums.
Cette extension densifie le tissu pavillonnaire en augmentant l'emprise au sol et le volume bâti. Cette démarche à la BIMBY (1) permet de faire évoluer la ville dans ses richesses cachées et sa diversité, en augmentant l'identité des lieux, en écho à nos modes de vie contemporains. Le territoire de la ville a ainsi un "pluriel de charmes" développé par de multiples "principes de délicatesse".

(1 On pourra se reporter à la recherche actuelle sur la densification du tissu pavillonnaire pour un urbanisme durable : http://bimby.fr/ )

Voir aussi :

Activités : th2

Thème majeur : mesure

Notions - mots clefs : maison écologique, bois, extension pavillonnaire, angle

Famille : logement

Échelle : M

facebook Linkedin Viadeo