Menu
Accueil Activités Projets Thèmes Contact

th4_studio_master_2011_12_1ersem_presentation - Mobilité 1 - logements préfabriqués

Statut

Mobilité 1 - logements préfabriqués - 2011_...

Commanditaire : ENSAPB - ECOLE D'ARCHITECTURE DE PARIS BELLEVILLE

Équipe : Thierry Stringat économiste - Dominique Hernandez Paysagiste - Christophe Julienne architecte questions numériques

OBJECTIFS :
Les attendus du semestre dans le processus du cycle Master.
Ce studio de premier semestre, se déroule d'octobre à février. Il s'adresse à des étudiants en 4ème et 5éme année d'études d'architecture.
Le logement et le territoire : ce studio en accord avec la grille générale des studios Master traite du logement individuel et collectif, et s'inscrit dans une démarche "de l'édifice au territoire".
Le site est en « subagglo », en limite de Cergy-Pontoise, sur la commune de Jouy-le-Moutier.


LE PROGRAMME
DES LOGEMENTS PREFABRIQUES DANS UNE PERSPECTIVE ECONOMIQUE
Préfabriquer
Les logements sont conçus en préfabrication. Les exigences du « préfabriqué » vont de la question de la modularité, de la répétition, de la séquence du montage, des assemblages, du transport, incluant ou non l’idée du kit.
Les mises en œuvre visent des objectifs clairement énoncés et chiffrés. Le vocabulaire développé est libre (hight tech / lowtech – bois, métal, …).

Economie
Nous travaillons particulièrement « l’économie du projet ». Elle est développée par des chiffrages avec des valeurs financières mais aussi énergétiques, selon les ressources et les matériaux mis en oeuvre.
Le projet est conçu à grande échelle (1/50ème - 1/20ème – 1/10ème) avec l’apport de compétences spécifiques en économie et en mise en oeuvre des enveloppes préfabriquées et performantes du logement. Il s’agit d’une recherche persévérante et progressive. La conception avance sur plusieurs fronts : il s’agit de conceptualiser le projet à plusieurs échelles en même temps, par le dessin, le calcul et l'écrit.


Les projets seront territorialisés dans le cadre général du projet en cours « d’écoroute ».
L’écoroute
Le projet en cours de "l'écoroute" confronte deux contraintes : la ville a besoin de boucler là son "boulevard périphérique", sa desserte annulaire nécessaire à l'agglomération. Mais le site est également la dernière coupure agricole et forestière du secteur, constituant un vaste corridor écologique reliant les grands boisements à l'Ouest et les berges de l'Oise.
Les intérêts collectifs se mêlent en un projet global dénommé « écoroute ». Ce néologisme désigne bien les contradictions à l'œuvre et sert d'emblème pour projeter un territoire unifiant l'infrastructure et la nature, la ville et ses flux.
Les logements et le site
Un « parcellaire », un découpage en « macro lots », sera conçu collectivement afin d’y inscrire les projets individuels de chacun.
Le site est pris dans une gamme d'échelles emboîtées et contrastées. A l’échelle de l’agglomération, dans la logique des grands parcs de la ville nouvelle, dans le grand paysage des boisements anciens et de l'agriculture urbaine. A l’échelle de la commune de Jouy-le-Moutier, il faut composer avec les quartiers riverains exemplaires des années 1980 issus du concours « maisons de ville », avec les micro paysages dus à une topographie en talweg conduisant les eaux de ruissellement vers l'Oise.
Ce territoire est un bord d'urbanisation : il implique des visions partagées sur les infrastructures routières, celles des TC, hydrauliques. Les thèmes sont ceux du "sol comme identité", de l'intensité poétique des horizons, les imaginaires évoquant un ailleurs métropolitain, la complexité de la topographie résultante des exploitations agricoles et des carrières.
Des notions privilégiées : le sol, le cadre, la densité
Certaines notions font l’objet d’apports pédagogiques ciblés. Elles sont les véritables outils du projet territorial : la densité, les flux, le cadrage, le sol … Ces notions convoquent toujours plusieurs échelles simultanées. Il s'agira d'approcher le territoire par l'usage de différentes techniques cartographiques. La géographie sera vue comme valeur de projet, comme source de représentation en architecture. Le projet de sol est un univers de réflexion, une source d'innovation des formes architecturales. La topographie sera manipulée finement, en dessin, en modelage. La coupe étendue sera pratiquée comme l'un des instruments de la maîtrise des cadrages de vues proches et profondes. Le travail du sol permettra d'explorer des géométries planes très tendues, les questions du plié, du plissé, du froissé. Le projet d'infrastructure permet lui d'explorer l'objet à forte valeur ajoutée par ses proportions mêmes : l'infiniment long, le fin, le mince, l'extrusion.

Voir aussi :

Activités : TH4

Thème majeur : kit

Famille : logement

Échelle : S

facebook Linkedin Viadeo